Sélectionner une page

En fonction de l’évolution de la maladie, il existe différentes structures capables d’accueillir, dans de bonnes conditions, le patient atteint de la maladie d’Alzheimer dès l’annonce du diagnostic. Jean-Jacques Perrut, biologiste et homme de science, nous en parle plus en détail dans cet article.

Les cafés mémoire France Alzheimer

Dès l’annonce du diagnostic, il est possible de participer en couple à des cafés Alzheimer pour s’informer et échanger avec des professionnels et d’autres familles concernées.

Les MAIA

Les maisons pour l’intégration des malades Alzheimer (MAIA) sont là pour orienter le parcours de soins du patient de manière plus personnalisée. Elles apportent également le soutien et l’accompagnement nécessaire à l’aidant pour connaître les lieux des MAIA dans votre région. Consultez le site service-public.fr pour plus d’informations.

Les centres d’accueil de jour

Les centres d’accueil de jour ou les haltes-relais alzheimer proposent également des activités thérapeutiques variées telles que des ateliers mémoire autour d’albums souvenir, de la lecture, du jardinage au sein de potagers aménagés spécialement, des ateliers de cuisine pour stimuler l’appétit des patients, de l’art thérapie et de la musicothérapie tout à fait bénéfique pour la mémoire sensorielle. Elles offrent, par la même occasion, du répit pour l’aidant le temps d’une journée.

Les maisons de retraite médicalisées et les EHPAD

Les maisons de retraite médicalisées et les EHPAD sont des lieux de vie et de soins parfaitement adapté aux malades d’Alzheimer. Spécialisés dans les troubles du comportement employant du personnel formé en permanence sur les approches thérapeutiques des patients les plus désorientés, ces types d’établissements assurent un encadrement médical et une sécurité 24 heures sur 24.