Sélectionner une page

Alzheimer est une maladie face à laquelle aucun médicament n’a pu prouver son efficacité. Les médecins sont donc contraints de travailler sur d’autres stratégies. Aujourd’hui, le biologiste Jean-Jacques Perrut vous dévoile les activités grâce auxquelles les symptômes d’Alzheimer peuvent être retardés.

Chanter

Le Centre mémoire des ressources et de recherche (CMMR) à Saint-Etienne a mené une étude sur un échantillon d’une soixantaine de personnes atteintes de troubles cognitifs légers.

Chaque semaine, ces individus furent conviés à une séance de chorale d’une durée de 1h30. Les chansons étaient choisies par les participants eux-mêmes. Après trois mois, la coordinatrice du projet, Dr Isabelle Rouch, a relevé une amélioration de la mémoire chez certains patients. Leur anxiété fut également réduite.

Commencer le sport

Plusieurs études se sont intéressées à l’impact de la marche ou de certaines activités physiques sur les personnes atteintes d’Alzheimer.

L’une de ces enquêtes, publiée en 2018, a mis en évidence que des sports comme l’aérobic, la marche rapide ou le vélo améliorent considérablement les fonctions cognitives. Bien-sûr, pour que les résultats soient perceptibles, il faut que ces activités soient pratiquées à raison de trois à quatre séances de 45 minutes chaque semaine.

Selon monsieur JJ Perrut, la danse fait partie également des activités à préconiser pour les personnes atteintes d’Alzheimer ou qui déplorent la baisse de leurs fonctions cognitives.

Jouer

Certains jeux contribuent également à la stimulation du cerveau. Selon le neuropsychologue à l’hôpital de la Salpêtrière, Geoffroy Gagliardi, les activités ludiques comme les jeux de plateau ou encore les mots-croisés ont en effet un impact positif sur les fonctions cognitives de manière globale. Le Pr Philippe Robert a quant à lui mis en exergue les bénéfices des jeux vidéo sur ordinateur sur les capacités mentales des personnes souffrant d’Alzheimer.